DVD Comédies polissonnes italiennes (1/4)

23 Jan

LA PROF DU BAHUT / LA PROF A LA PLAGE
de Michele Massimo Tarantini (Bac Vidéo)

bahut.jpg

Pour apprécier pleinement les délices frelatés de la comédie légère à l’italienne, une large ouverture d’esprit est évidemment de mise. La recette est immuable : il y a toujours un riche sagouin, colérique, obsédé et radin (Lino Banfi) qui, aidé par un nabot à moitié débile et tout aussi obsédé (Alvaro Vitali, 1 m 56 de prestance martiale et distinguée), tente de courtiser une demoiselle peu farouche de ses charmes qui finira systématiquement par dépuceler le fiston du premier. La demoiselle en question est toubib, prof, flic ou infirmière et ses formes rebondies sont convoitées par tout ce que le film compte comme population mâle. Les gags les plus indigestes s’enchaînent à un rythme frénétique et Lino Banfi fait preuve d’un débit de parole proprement hallucinant (bravo également aux doubleurs qui eurent la charge d’adapter ça dans la langue de Molière). Il passe par ailleurs son temps à coller des claques à l’eternel tête de turc Vitali. Ces deux-là partagèrent la vedette de pas moins de 16 films ! L’aspect sexy est assuré par des actrices à la carrière n’excédant généralement pas les 10 ou 12 ans, exception faite d’Edwige Fenech qui sut toujours rebondir d’une mode à l’autre.
Pas d’Edwige dans La prof à la plage (La baigneuse fait des vagues lors de son exploitation en salles) mais une certaine Anna Maria Rizzoli, chargée de donner des cours de rattrapage au jeune fils d’un libidineux propriétaire d’hôtel. Dans La prof du bahut, c’est la délicieusement vulgaire Lilli Carati (dauphine de l’élection miss Italie en 1975) qui s’y colle, dans le rôle de la prof remplaçante débarquant dans un lycée rempli de cancres naturellement lubriques. Lino Banfi y est remplacé par Michele Gammino, un autre habitué du genre, mais Alvaro Vitali – dont le visage rond, disgracieux et l’air ahuri fascinèrent Fellini qui le découvrit et l’employa dans cinq films et téléfilms de Satyricon à Amacord – est bien présent dans les deux chef-d’œuvres. Le cahier des charges est fort consciencieusement rempli par le spécialiste Michele Massimo Tarantini (dont le nom suffit à faire fuir tout cinéphile un tant soit peu sain d’esprit) et les deux bandes sont définitivement crétines, plus axées comédie que sexe et contiennent un certain nombre de gags si ineptes qu’ils en feraient rougir Philippe Clair. On s’y amuse beaucoup au début et de moins en moins au fur et à mesure que ça progresse – ou pas du tout au début et de plus en plus, selon son humeur – mais on termine en se surprenant à espérer remettre ça au plus vite. Parce que la comédie légère à l’italienne, une fois que l’on a appris à la savourer, devient fortement addictive. Alors méfiance à tous ceux et celles qui partiront à la découverte de ce sous-genre honteux du cinéma transalpin…

Mathias Ulrich

Publicités

Une Réponse to “DVD Comédies polissonnes italiennes (1/4)”

  1. abulense jeudi 24 janvier 2008 à 210905 #

    Sexy Made in Italy, libro de Gordiano Lupi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s