TRAILER TRASH 4.3

14 Avr

Enfer ! Les bandes, et ce qu’elles annoncent…

« What a lovely way to burn »

tt43

Mille excuses, amis lecteurs, pas de T.T. digne de ce nom cette semaine. Pourquoi ? demanderont certains. Parce que, répondrai-je, à l’heure tardive où j’écris d’habitude mes lignes, dans la pénombre de mon cabinet d’étude, j’attendais le rédacteur en chef de cette même revue, qui a la méchante habitude d’avoir des horaires invraisemblables. Etant une hôtesse irréprochable, je ne peux pas tout faire, j’en suis bien désolée.

Un mot tout de même : cette semaine, j’irais volontiers voir Tommy Lee Jones tâtonner dans une brume électrique (la Louisiane, nous le savons tous, est télégénique, et Tavernier fort doué). Et surtout, surtout, Adoration d’Atom Egoyan. Car je brûle de savoir si le père du joli petit est un assassin, si sa mère est une victime, son grand-père un monstre et son oncle un lâche.

Mais si j’avais de fantastiques habiletés, je renverserais le cours du temps et je ferais sortir cette semaine Near Dark, aka Aux Frontières de l’Aube (Kathryn Bigelow, 1987), remarquable film de vampires poisseux du Midwest. L’une des plus belles scènes de fusillade (westerns compris). Le plus beau rôle de Bill Paxton à n’en pas douter, et le meilleur sale gosse/vampire de l’histoire du cinéma.

Dans la bande-annonce, j’inclurais le dialogue suivant :
« – You have any idea what it’s like to be a big man on the inside and have a small body on the outside ?
– You have any idea what it’s like to hear about it every night ? »
Ma bande-annonce finirait sur cette réplique culte :
« It ain’t what’s going on, son, it’s what’s coming off. Your face. Clean off. »
Rictus ; sang ; fondu au noir.

Dire qu’on nous en ourdit un remake ! S’il fallait une seule raison de maudire ce projet : les préadolescents sanguinaires ne fumeront plus jamais de Marlboros à l’écran, c’est une chose que nous avons perdue à jamais. Alors franchement, si on ne peut plus voir de tête à claques de onze ans fumer, boire du whisky, jouer au poker et insulter les femmes (le tout barbouillé de sang) – à quoi bon ?

Si seulement j’avais ce genre de facultés ! Near Dark sortirait ce mercredi, et tous les cinéphiles blasés se rueraient dans les salles. Certains passeraient la nuit devant leur cinéma préféré, de peur d’être mal placés. Mais comme chacun le sait, mon super-pouvoir à moi, c’est la force d’inertie.

A la semaine prochaine. Je parlerai sans doute de cet ami de cœur, qui s’est mis en tête de danser comme Christopher Walken dans The King of New York.

Jakuts

Publicités

4 Réponses to “TRAILER TRASH 4.3”

  1. Jakuts mercredi 15 avril 2009 à 90939 #

    Merci FX, oeil de lynx..

  2. FX jeudi 16 avril 2009 à 160402 #

    You’re welcome…

  3. Marcel RAMIREZ vendredi 17 avril 2009 à 121257 #

    Mais pourquoi quand je laisse un commentaire j’ai pas droit à un monstre coloré moi ?!

  4. Boyan vendredi 24 avril 2009 à 231106 #

    Oui c’est curieux… Peut-être dans ton profil ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s