(dvd :) LA FILLE DU DR. JEKYLL – Edgar G. Ulmer

17 Août

Ed. Bach Films

Ed. Bach Films

Bon, faisons une petite pause avant la prochaine vague de Sexploitation –mais restons concentrés sur le fascinant catalogue de l’éditeur Bach Films… Point de polissonneries ici : si le titre du film et la jaquette du dvd semblent au premier abord receler un certain potentiel dans le domaine de la gaudriole, après examen plus approfondi de l’objet, le nom d’Edgar G. Ulmer à la réalisation laisse augurer une expérience cinématographique plus sérieuse.

Edgar G. Ulmer bénéficie en effet d’une assez bonne réputation dans le cinéma dit de genre (thriller, fantastique et Cie). Il a commencé à travailler au théâtre à Vienne, a collaboré avec Murnau : autant d’expériences tangibles dans sa carrière de réalisateur aux USA. Si tous les films d’Ulmer ne sont pas aussi notables que son titre de gloire, Le chat noir (1934, avec Karloff et Lugosi), ils sont néanmoins tous crédités d’un certain panache visuel. Certes, dans La fille du Dr. Jekyll (1957) ce n’est pas constamment patent (les scènes d’intérieurs sont impeccables, en revanche ce qui se passe dehors est plus aléatoire -et on ne peut pas tout mettre sur le compte de la brume, ni de la non restauration). Mais tout de même ça a de la gueule.

L’histoire ? Le jour de ses 21 ans, l’orpheline Janet Smith, accompagnée de son fiancé George Hastings, rend visite en sa demeure isolée à son bienfaiteur, le docteur Lomas. Elle vient annoncer son mariage et apprend en retour qu’elle est riche, mais qu’une malédiction pèse sur elle car elle est en réalité la fille du sinistre… Docteur Jekyll ! Tadam ! Enfin Tadam c’est vite dit : le drame qui se joue sous nos yeux peut-être un peu trop exercés est franchement prévisible, ça frôle même l’escroquerie. Heureusement, il y a des idées par-ci par-là qui rattrapent la sauce –par exemple amalgamer Hyde, les loups-garous et les vampires. Et en définitive, c’est une expérience plutôt sympathique.

En complément de programme, les fans d’Harold Lloyd auront le plaisir de le retrouver dans Haunted spooks, film muet d’une vingtaine de minutes qui pourra également plaire aux détracteurs de cette tête à claques de Lloyd grâce à l’absurdité de certains intertitres.

Jenny Ulrich

Publicités

2 Réponses to “(dvd :) LA FILLE DU DR. JEKYLL – Edgar G. Ulmer”

  1. Greg LAUERT lundi 17 août 2009 à 130113 #

    Pas de polissonneries ?
    Et cette cuisse apparente sur la jaquette, c’est quoi alors ?

  2. Jenny lundi 17 août 2009 à 140243 #

    Cette cuisse légère c’est comme « Le monstre le plus sanguinaire du monde » : un argument publicitaire un tantinet mensonger…

    Mais tu as toi, Greg, du dvd bien émoustillant à partager avec nous, non?

    Et sinon, pour faire plaisir à Mathias, oui, Ulmer a aussi pour titre de gloire le film « Détour » réalisé en 1945.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s