[cinéphilies :] Cédric Kahn

1 Sep

Kahn Cédric Kahn aime son métier.

Les regrets (de Cédric Kahn, avec Yvan Attal, Valéria Bruni-Tedeschi, Arly Jover, Philippe Katerine, François Négret) sort en salles le mercredi 2 septembre et nous n’hésiterons pas à en parler dans la prochaine émission de Cutlaradio (en ligne le 12 septembre). Les regrets est un film brûlant sur un sujet qui n’a rien d’épatant ; la passion amoureuse, un sentiment guetté par tous, tout le temps, et qui effraie dès qu’il pointe le bout de son nez. Aimer au risque de se brûler les ailes : voilà une idée qui a inspiré bien des cinéastes, chanteurs, peintres… bons ou mauvais. Cédric Kahn signe ici un très beau film de cinéaste. Moins exalté que Feux rouges (son chef d’oeuvre), Les regrets n’en reste pas moins un film qui refuse l’amour avec le spectateur. Un film de passion, parfaitement lié à son sujet.

Cédric Kahn a accepté de se prêter au jeu de la cinéphilie, en livrant ses impressions et/ou souvenirs à propos des films suivants (choisis en écho aux Regrets).

INLAND EMPIRE (David Lynch)

Je ne l’ai pas vu. Je vous avais prévenu : je suis un cinéphile moyen.

DE BRUIT ET DE FUREUR (Jean-Claude Brisseau)

Ah j’adore. Vous me le proposez à cause de François Négret ? C’est LE film où j’ai remarqué François Négret, comme tout le monde. Depuis ce film-là j’ai envie de le faire tourner. Ça a pris du temps… Je n’ai pensé qu’à lui pour ce rôle, et il est super. Il n’est présent que dans une scène, mais je ne crois vraiment pas que ce soit la quantité qui importe pour un acteur, mais plutôt ce qu’il a à jouer. Il y a des acteurs qui sont tout le temps présents et ils ne se passent jamais rien, lui non. Pour moi il n’y a pas de petits rôles, il n’y a que des rôles principaux au sein d’une scène. Si l’acteur n’est pas l’enjeu de la scène, il devient juste un élément de décor.

5 x 2 (François Ozon)

Ce n’est pas du tout une histoire de passion mais de « conjugalerie ». La passion est à côté de la réalité, c’est une fuite du réel, une recherche d’absolu. 5 x 2 c’est davantage une histoire de « conjugalerie », de délitement du couple. L’enfant qui arrive… Après, il y a une actrice en commun, Valéria Bruni, mais elle n’est pas du tout employée de la même façon. 5 x 2 n’est pas du tout mon film préféré d’Ozon, pour parler soft. C’est un cinéaste que j’aime bien, un type que j’adore, mais ce film-là ne m’a pas convaincu.

FEUX ROUGES (Cédric Kahn)

Ca c’est de moi. Alors… Faut-il que je trouve le lien entre mes deux films ? La « conjugalerie » ? La route ? Mais y a la route dans tous mes films, d’ailleurs faudrait que j’arrête ! C’est un road movie Feux rouges, c’est vraiment un road movie mentale. Il y a la route réelle et le chemin terrible que parcourt ce couple pendant cette nuit de cauchemar. Dans Feux rouges, la route va d’un point A à un point Z. Dans Les regrets, le sujet c’est plutôt les allers-retours.

DOUBLE MESSIEURS (Jean-François Stévenin)

Le même monteur, Yann Dedet ? Ben ouais, c’est mon partenaire de travail. Et plus encore c’est mon éducateur. J’ai été son stagiaire, puis son assistant, j’ai écrit pour lui, il est devenu mon monteur. Je le connais depuis que j’ai 18 ans et je travaille toujours avec lui. C’est vraiment la personne qui m’a le plus appris. Avec Yann, au début des Regrets, on s’est dit qu’on s’autorisait tout. Et notre cadre était l’histoire et l’émotion. Le raccord devait être émotionnel et narratif, en aucun cas technique.

UN HOMME ET UNE FEMME (Claude Lelouch)

C’est plutôt un film d’amour que de passion. J’ai plus le souvenir d’une romance que d’un truc physique. Pour moi, il y a un film de passion par excellence, c’est La femme d’à côté. Mais il y a aussi Two lovers. La passion, c’est la rencontre de deux instabilités.

Propos recueillis par Romain Sublon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s