[cinéphilie] : Tom Shankland

19 Oct

Tom Shankland

Tom Shankland (réalisateur) était en compétition au FEFFS avec The children (sortie le 21 octobre 2009) –et il a obtenu une mention spéciale du jury présidé par Roger Corman. The children commence tranquillement dans une maison de campagne accueillante où, au moment des fêtes de fin d’année, deux couples et leurs enfants se réunissent. Malheureusement ces derniers ne tardent pas à méchamment gâcher l’ambiance. Si vous le souhaitez, vous pouvez écouter l’entretien minuté de The children sur le site des cinémas Star et en attendant, Tom Shankland nous livre ses souvenirs et impressions des films suivants. (Propos laborieusement traduits de l’anglais).

LES DENTS DE LA MER (Steven Spielberg) :
Formidable film. « On a besoin d’un plus grand bateau »… Un classique. J’adore Robert Shaw, sa tirade sur les requins -fantastique. Richard Dreyfuss brillant. J’adore ce film. Et on ne voit pas le requin, c’est un classique pour créer de grands moments de suspens : ne pas montrer le monstre. Formidable. Dommage qu’il ait suscité ensuite tant de mauvais films, mais Les dents de la mer reste un classique.

LES OISEAUX (Alfred Hitchcock) :
Un de mes films préférés. Pas besoin d’explication : le mystère est bien plus effrayant que dans les films de science-fiction qui expliquent tout au spectateurs. Je pense que c’est un génie. Pas de musique dans la plupart des scènes d’attaque, c’est très malin. Il utilise les sons de manière fantastique. Peut-être que certains des oiseaux auraient pu être plus réussis, mais hé ! : il ne pouvait pas faire plus que le maximum qu’offrait la technologie à cette époque… J’adore, ce film. Il est très bizarre. Et je dois dire que ça a été une des influences de The children.

LE VILLAGE DES DAMNES (John Carpenter) :
J’adore John Carpenter, mais la version britannique (NDLR : de Wolf Rilla) est bien meilleure. Je n’ai pas trouvé les enfants particulièrement effrayants dans le film de John Carpenter, je trouve que ceux de la version britannique sont beaucoup plus étranges. Peut-être qu’il y a quelque chose de réprimé chez les enfants britanniques qui est plus effrayant que lorsque c’est dans un contexte américain, je ne sais pas… Pardon John, j’adore Halloween, c’est magnifique, mais… Oui, là je suis pour l’autre version.

CHILDREN OF THE CORN (Fritz Kiersch) :
Il comporte quelques scènes formidables, mais personnellement je trouve qu’en général les enfants sont beaucoup plus effrayants quand ils ne parlent pas. Je trouve les films comme La malédiction (NDLR : de Richard Donner) plus effrayants… En fait, il y a une exception c’est Les innocents (NDLR : de Jack Clayton), un très bon film britannique où les enfants sont excellents… Je pense que ça pose problème quand on donne a des enfants beaucoup de dialogues « adultes » à dire, du coup ils ne me font pas peur quand ils se mettent à débiter leurs trucs religieux, en plus je ne suis pas religieux donc ça ne m’excite vraiment pas plus que ça.

SAFE (Todd Haynes) :
Ah ! J’adore ce film ! C’est intéressant parce que c’est un des films que j’ai regardé avec le directeur de la photographie pour The children. J’adore le montage étrange de ce film. C’est un peu un truc à la Antonioni, le personnage quitte l’espace, mais le plan continue… Les décisions prises me donnent toujours l’impression qu’il se passe autre chose, là, dont je n’ai pas réellement conscience… J’adore ce film.

Propos recueillis par Jenny Ulrich.

Publicités

Une Réponse to “[cinéphilie] : Tom Shankland”

  1. rock mardi 20 octobre 2009 à 101056 #

    Pour une traduction laborieuse elle est très compréhensible…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s