[cinéphilie :] Nina Meurisse et Cyril Descours

20 Jan

Non, cette photo n'est pas extraite d'un film d'Eric Rohmer.

Nina Meurisse et Cyril Descours (acteurs) étaient à Strasbourg pour présenter Complices (de Frédéric Mermoux, sortie le 20 janvier). Un film construit en deux parties, qui se chevauchent ; une enquête menée par deux inspecteurs qui jouent au chat et à la souris (suis moi je te fuis, fuis moi je te suis) et une histoire d’amour adolescente sur fond de prostitution (fuis moi je te suce, suce moi je te fuis). Et cela donne un film… bancal. L’enquête est molle, prévisible, bien interprétée mais par des acteurs (Gilbert Melki et Emmanuelle Devos) en roue libre. L’histoire d’amour est dense, tendue, bien interprétée par des acteurs (Nina Meurisse et Cyril Descours) serrés de près.

Nous parlerons de Complices dans la prochaine émission de Cutlaradio (en ligne le samedi 23 janvier). En attendant Nina Meurisse et Cyril Descours nous livrent leurs souvenirs et impressions des films suivants… Dans la mesure du possible !

SCENES DE CRIME (Frédéric Schondoerffer)
Cyril Descours : Nina, je te laisse.
Nina Meurisse : Très beau film. Très, très beau film…. Non, je ne l’ai pas vu. On va se ridiculiser, on n’a rien vu !
C.D : C’est clair.

KEN PARK (Larry Clark)
C.D : Ah oui, ça j’ai vu. Parce que Fred (Mermoud, le réalisateur) m’avait demandé de le voir pour Complices. Mais je n’ai jamais bien compris si c’était parce qu’il voulait s’inspirer de ça pour les scènes de nu ou plutôt parce que c’était ce qu’il voulait absolument éviter. Par exemple, dans Ken Park c’est très cru. Dans Complices, c’est très suggéré. Enfin, non, ce n’est pas suggéré mais hors champ. Et dans Ken Park c’est plein champ !
N.M : Dans Ken Park, c’est la recherche du désir. Ce n’est pas vraiment ça dans Complices
C.D : Dans Ken Park, c’est la sexualité à tous les niveaux, tous les âges, tous les sexes. Dans Complices, c’est une histoire d’amour sur fond de prostitution.

21 GRAMMES (Alejandro Gonzalez Inarritu)
C.D : J’ai envie de le voir.
N.M : C’est un film de genre. Comme Complices d’ailleurs. Il y a une enquête, mais ce n’est pas le plus important. Le meurtre n’est pas le plus important.
C.D : D’ailleurs Fred a supprimé pas mal de scènes de l’enquête pour se concentrer sur l’histoire d’amour.
N.M : Dans 21 grammes, il y a aussi ce travail du montage, des flashs-backs.

MY OWN PRIVATE IDAHO (Gus van Sant)
C.D : J’ai vu des bouts, je ne l’ai pas vu en entier.

HEAT (Michael Mann)
C.D : Bon, écoute, tu sais quoi. Je prends un stylo pour noter ta liste et on se rappelle dans 15 jours.
N.M : Pas vu non plus.

LES TEMOINS (André Téchiné)
N.M : Très beau film, vraiment. Et je l’ai vu ! C’est un de mes préférés de Téchiné.
CD : Pas vu. Fred nous a montré Ken Park, Y tu mama tambien (Alfonso Cuaron) pour l’esprit de déconne, pour la vie des jeunes.
N.M : Moi j’ai vu Garde à vue, pour préparer la scène d’interrogatoire.

Propos recueillis par Romain Sublon

Publicités

3 Réponses to “[cinéphilie :] Nina Meurisse et Cyril Descours”

  1. rock mercredi 20 janvier 2010 à 190728 #

    Bravo Romain, t’as tout fait foiré.
    ^^

  2. Jakuts jeudi 21 janvier 2010 à 111152 #

    Orgasmodromain Sublon, je vais te harceler par telephone, tu ne connaitras pas la paix

  3. Reda jeudi 21 janvier 2010 à 210900 #

    C’est pas de la faute de Romain si ce sont des quiches :D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s