[cinéphilie :] Judith Godrèche

1 Avr

Judith Godrèche a toujours rêvé de chanter avec Serge Gainsbourg.

Judith Godrèche (actrice et réalisatrice) était à Strasbourg pour présenter Toutes les filles pleurent (sortie le 31 mars). Voilà un film vain. Est ce gênant ? Pas sûr ? Est ce enthousiasmant ? Pas sûr. C’est vain. Mais cohérent. Les décors, la musique, le jeu, l’intrigue, tout est aimable ou détestable (et dans les deux cas pour de bonnes raisons), mais il est une chose qu’on ne peut pas contester : la cohérence. Judith Godrèche a sûrement fait le film qu’elle voulait, comme elle le voulait. Malheureusement, sa folie, que l’on perçoit à travers le formidable personnage joué par Patrick Chesnais, est trop souvent étouffée par son soucis du discours. Non, Toutes les filles pleurent n’est pas un film bavard ; c’est un film qui pense à voix haute. Et l’on n’a pas toujours envie d’écouter tout haut ce que les gens pensent tout bas.

Nous parlerons de Toutes les filles pleurent dans la prochaine émission de CUT la radio (en ligne le samedi 3 mars). En attendant, Judith Godrèche nous livre ses souvenirs et impressions des films suivants.

PAPA (Maurice Barthélémy)

J’ai le sentiment qu’il y a une différence fondamentale entre les deux films : Maurice demandait beaucoup d’impro à Alain Chabat. Et le film tournait beaucoup autour de Chabat en tant que Chabat. Et à travers tout ce que Chabat pouvait apporter de lui, notamment dans le travail sur le quotidien d’une relation père-fils. Alors que moi, ce que je fuis d’une certaine façon dans mon film, c’est justement le quotidien. Ce que je n’aime pas filmer, c’est le quotidien. Et quand il s’agit du quotidien d’un personnage, je le réinvente, je le contourne. Je voulais que mon film soit en dehors de ça. Il y a une forme de naturalisme dans le film de Maurice qui n’est pas ce que je cherche dans mon film. D’ailleurs, quand Maurice a lu le personnage que je lui proposais pour mon film, il a été très surpris.

PSYCHOSE (Alfred Hitchcock)

(Long et franc éclat de rire, comme souvent pendant l’entretien) C’est pour le rapport avec la mère ?! Et les animaux empaillés !?! Je n’y aurais pas pensé… C’est dommage que vous n’ayez pas choisi Marnie, un film qui m’a beaucoup fait pleurer et qui raconte l’histoire d’une fille cleptomane dont toute la névrose est liée à son histoire avec sa mère. C’est un film qui m’a beaucoup touchée et inspirée.

PETER PAN (Walt Disney)

Un jour quelqu’un a lu mon scénario et m’a offert un livre sur le syndrome de Peter Pan en me disant « ça c’est ton film ». Et moi ça m’avait irritée parce que je n’avais pas aimé l’idée que quelqu’un puisse s’approprier mon scénario au point d’en définir la démarche intellectuelle. Mais je pense que le personnage de mon film est effectivement quelqu’un qui a du mal à grandir et à quitter le monde de l’enfance.

PARLEZ MOI D’AMOUR (Sophie Marceau)

Ca me fait penser à la soirée d’hier, à Nancy, où j’ai présenté mon film. Et un spectateur m’a dit que mon film lui faisait penser à ceux de Lars von Trier, au principe du Dogme. Alors que moi je le comparerais plutôt à La famille Tenenbaum ou à Mauvais sang.  Mais avec Parlez moi d’amour n’a pas grand’chose à voir avec mon film, en tout cas en terme de réalisation et de démarche. C’est un film d’une actrice, dans lequel j’ai joué, mais c’est tout ce qu’il y a en commun. Ce qui m’avait marqué chez Sophie, c’est sa désinvolture et son côté intrépide. Alors que moi, j’intellectualise beaucoup ; ça fait 15 ans que je dois faire ce film ! J’enviais la liberté que s’accordait Sophie Marceau.

Propos recueillis par Romain Sublon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s