Journal d’un CUTien à l’Etrange (saison 3, ép.3)

1 Nov

"Je lui dis, ou pas, que je n'aime pas le rose ?.."

Pas super-en-avance, c’est vrai, je débarque en courant au cinéma Star, pour la première séance de cette dernière journée de l’Etrange Festival 2010.

FX (Cutien originel, membre du Mad-Ciné-Club et organisateur du festival, dois-je le rappeler) m’accueille à bras ouverts et m’aide à me frayer un chemin jusqu’à la grande salle. Là, de petits êtres bruyants et turbulents occupent la plupart des sièges. J’aperçois Guillaume, soit celui qui jouera toute la journée le rôle de mon assistant. Malin, Guillaume, m’a gardé une place, et m’explique que ces étranges créatures sont en fait des enfants, présents en nombre car la séance de ce matin n’est autre qu’une série de dessin-animés, avec en vedette Flip la grenouille. « Ah ben oui ! » réponds-je en feignant de connaître par cœur le programme de la journée…

La séance est même un ciné-concert, ô joie ! En effet, le groupe Ze Goutte assure toute la bande-son des dessins-animés, et même les bruitages ! Précisons pour être complet, que la séance est en fait un « cross-over » entre le festival Anima-Star, et donc l’Etrange-Festival. Quelle bonne idée !

Les enfants sont ravis, et nous aussi : ces oeuvres courtes datant des années 30 et signées Ub Iwerks, collaborateur de Walt Disney et créateur de Mickey Mouse, font preuve d’une irrévérence rafraîchissante, et dénotent justement par rapport à ce que proposeront plus tard les studios Disney. Ici, pas forcément de Happy End, mais beaucoup de rire et de poésie, avec des gags d’une inventivité rare, et des apparitions de Marx Brothers, ou de Betty Boop. La musique de Ze Goutte colle parfaitement aux images, et ajoute encore à la fraîcheur des créations d’Iwerks…

J’accepte de bon cœur l’invitation à manger de Guillaume (c’est aussi cela un bon assistant), et c’est au sommet de notre forme que nous abordons la séance suivante : Dark Crystal.

Salle comble une fois encore, pour ce film d’animation culte, que, d’après Guillaume, « on a forcément déjà vu, mais on ne s’en rappelle plus… ». Réalisé par le créateur du mythique Muppet Show, Jim Henson, le film baigne dans une Heroic Fantasy très 80’s en effet, et cette histoire de prophétie et de cristal magique ne m’est finalement pas totalement étrangère. Malgré un curieux animal de compagnie, chien ou chat, on ne sait pas trop, Jen, l’élu censé rétablir la paix, s’en sort plutôt pas mal, et je parviens à m’assoup…heu… à méditer là-dessus quelques minutes, sans que mon assistant ne s’en rende compte.

Changement de cinéma pour la séance suivante : nous voilà au Star Saint-Exupéry, pour assister à la projection en avant-première de Sound Of Noise. Ce film suédois loufoque conte les méfaits d’un gang de musiciens déjantés, aux prises avec un policier allergique à la musique. Guillaume et moi l’attendions avec impatience, et nous ne sommes pas déçus : le film est barré,  original et drôle,. La preuve ? Nous avons bien ri.

A peine avons-nous le temps de crier pour le plaisir le nom du personnage principal : « WARNEBRING !!! », qu’il est déjà l’heure de rejoindre la grande salle du Star St-Ex pour le très attendu Scott Pilgrim VS The World. De peur de ne pas être à la hauteur d’un tel événement, nous appelons notre QG pour des renforts et le jeune Tony, spécialiste en culture geek, nous rejoins illico.

Le Mad-Ciné-Club a décidément pensé à tout : chaque spectateur de la séance-phare du jour se voit offrir une excellente soupe d’Halloween ; mais notre faim de films étranges n’est, elle, pas encore assouvie. C’est pourquoi, comme des centaines d’autres cinéphages, nous voici prêts à recevoir la claque annoncée depuis des mois par les studios Universal…

Mais avant cela, le directeur du  Mad-Ciné-Club présentent les bénévoles de son association, qui récoltent au passage des applaudissements amplement mérités, et explique à l’audience qu’au départ, c’était le très attendu lui-aussi Machete, qui devait être projeté en cette soirée de clôture ; mais suite à de petits soucis étrangers à son bon-vouloir, ce sont bien les aventures sentimentalo-burlesques de Scott Pilgrim qu’il nous propose ce soir. Le film, sorti il y a 3 semaines aux Etats-Unis, a fait un bide énorme, nous rappelle-t-il. Mais, comme je le fais remarquer à mes deux acolytes : « Est-ce vraiment mauvais signe ?.. »

Dès le début, et le réjouissant générique, on en doute, d’autant que le casting est des plus impressionnants : Michael Cera, dans son éternel rôle de looser gêné ; Mary Elisabeth Winstead, toujours aussi charmante en girl-next-door aux cheveux colorés, et tiens… Kieran Culkin, le frère de Macaulay, en coloc-gay au portable vissé à la main, et de l’excellent Jason Schwartzman en méchant tête-à-claque.

Pour résumer, le gars Scott, incarné par l’excellent Michael Cera, tombe follement amoureux de la sublime Ramona Flowers, mais voilà : pour définitivement la conquérir, il devra terrasser ses 7 ex-boyfriends ! Inspiré d’une BD à succès, le film use justement d’une mise en scène très… « bédéisante » (j’ai appelé le Petit Robert, ils ont dit « OK »), avec onomatopées jaillissant à l’écran, et références permanentes au monde du jeu-vidéo, avec 1up à foison.

Les dialogues sont à mourir de rire, les situations toutes plus inattendues les unes que les autres, et on prend plein les yeux pendant plus d’1h50 ! Car oui, ce film est ZE NEXT BIG THING ! Alors que Tony nous explique toutes les références, musicales et visuelles, à Zelda, et au RPG en général, on se dit qu’après ça, il va être bien difficile de visionner un autre film.

Ainsi, nous remettons à une autre fois l’affrontement avec le boss de fin de niveau Hellraiser premier du nom, ce qui nous fera gagner en niveau de sagesse (LEVEL UP !), et remplir notre barre de vie.

Marcel Ramirez

Publicités

6 Réponses to “Journal d’un CUTien à l’Etrange (saison 3, ép.3)”

  1. el doctor lundi 1 novembre 2010 à 170514 #

    Ah le festival de l’étrange…Que de bons films rares et ô combien divertissants…Outre manche ce très bon festival me manque…

    En tous les cas, bravo pour votre chronique mon cher Marcel et quel courage d’avoir choisi Guillaume pour assistant, j’imagine que vous avez « level up » dans l’appréciation de l’humour décalé de ce jeune trublion…

    En vous saluant bien bas

  2. Guillaume lundi 1 novembre 2010 à 170530 #

    la prochaine fois en plus de vous apprendre la cuisine, l’histoire du Cinéma et l’éducation je vous apprendrai la critique journalistique

  3. Marcel RAMIREZ lundi 1 novembre 2010 à 210909 #

    Merci cher Doctor ! C’est un plaisir de vous retrouver ! Et oui, je crois en effet avoir « level up », mais je suis certain que lui aussi…

    Cher Guillaume, vous savez bien que j’ai une conception très personnelle de ce genre de choses…

  4. Marcel RAMIREZ lundi 1 novembre 2010 à 231143 #

    Et sinon, au fait, j’ai oublié d’en parler, mais pour ceux qui ne le sauraient pas : Jason Schwartzman est non seulement un excellent acteur et le cousin de Sofia Coppola, mais c’est aussi un fantastique songwriter, auteur de 2 albums magnifiques sous le nom Coconut Records : http://www.deezer.com/fr/#music/coconut-records
    Voilà voilà…

  5. rock mercredi 3 novembre 2010 à 01236 #

    Error : Scott Pilgrim est sorti aux Etats-Unis au mois d’août. Le dvd est déjà sur le point de sortir outre-Atlantique.

  6. Marcel RAMIREZ samedi 6 novembre 2010 à 160409 #

    Oh mon dieu pardon ! (Et merci Rock)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s