Ces films dont on ne vous parle pas (épisode 26)

3 Jan

// SUMMER OF SAM – Spike Lee //

Grosse erreur de casting : c'était un rôle pour Nicolas Cage!

Depuis le milieu des années 80, Spike Lee est un cinéaste prolifique et irrégulier. Sa filmographie contient une poignée d’excellents films, dans lesquels la ville de New York tient un rôle central. Mais s’il est un cinéaste engagé, c’est hors de grandes causes que son talent s’exprime le mieux. Lee cible les microcosmes au sein de la mégalopole. Il fait un cinéma de quartier, multiculturel, drôle et percutant.

Dans Do the right thing, il observe une montée de tension, dans la confrontation des communautés, en plein Brooklyn. Summer of Sam pourrait être une extrapolation de son premier grand succès. Il décrit également la folie qui s’empare de la cité, lors de l’été 1977, en pleine canicule, alors qu’un insaisissable tueur en série sévit dans le Bronx. La traque tient une place infime dans le récit. Spike Lee ne fait pas son Zodiac.

Le film prend des atours sociologiques dans l’appréhension du terrible New York de ces années là. Lorsque Scorsese met en scène Bringing out the dead, il appose à l’ouverture un carton indiquant que le Bowery a été vidé de ses clochards, que les lieux sont sûrs, qu’il parle au passé.

Les grands cinéastes new yorkais seraient donc fascinés par la fange, par l’explosion du crime dans les burroughs, par les égouts à présent refermés. Lee scrute donc l’émergence du mouvement punk, le ridicule disco et son Studio 54. Il oppose les italo-américains à la communauté noire de Bedford-Stu. Le fils de Sam n’est qu’un prétexte à la paranoïa ambiante. Le propos, c’est l’embrasement, le choc du conformisme et des préjugés avec une nouvelle culture, à l’orée des années 80. La ville bout, la population s’embrase. Le cinéaste se refuse à évoquer le bourgeois Manhattan. En 1977, les faubourgs sont en fusion. Alors, il met son attirail de cinéaste enragé et ostentatoire au service de cette folie. Spike Lee sort les filtres, ose les grands mouvements d’appareil. La musique est omniprésente.

Pour le spectateur, l’expérience n’est pas toujours confortable. Lee ne se targue pas de finesse. A la même époque, son compère Scorsese se paye Saul Bass et la passion selon St Matthieu pour introduire son Casino. Le cinéaste afro-américain n’a pas ce type d’ambition. Il refait son Mean Streets, encore, et encore. Chargé jusqu’à la gueule, soit, mais efficace, très efficace.

Summer of Sam est un film somme, massif, et immersif. On en sort un rien nauséeux, effrayé à l’idée d’une canicule, d’un tueur en liberté et d’une foule vengeresse.

Greg Lauert

A savoir : le film est en partie écrit par Michael Imperioli, plus connu comme l’interprète de Chris Moltisanti dans Les Soprano. Imperioli a également écrit une poignée d’épisodes de la série de David Chase.

SUMMER OF SAM de Spike Lee // 1999 // 142 minutes // 1.85 : 1 // Avec John Leguizamo, Adrian Brody, Mira Sorvino, Jennifer Esposito et Ben Gazzara.

Publicités

4 Réponses to “Ces films dont on ne vous parle pas (épisode 26)”

  1. rock lundi 3 janvier 2011 à 150312 #

    Bon, tu m’as donné envie de le revoir.

  2. Greg LAUERT lundi 3 janvier 2011 à 160422 #

    c’est un peu le but de la manoeuvre. J’espère qu’au fil des semaines, j’ai pu donner envie à quelques lecteurs de voir ou de revoir ces films souvent mal jugés.
    Si j’ai pu offrir à ces oeuvres quelques spectateurs de plus, j’en suis content. Bon, pour Truands, je ne me fais pas trop d’illusions.

    Et d’ailleurs, ce n’est pas fini.
    Ca continue tous les lundis jusqu’à l’été 2011 (au moins …)

  3. rock lundi 3 janvier 2011 à 231115 #

    « c’est hors de grandes causes que son talent s’exprime le mieux » La 25ème heure en est aussi un bel exemple, je trouve.
    Pour Truands, je me tâte…

  4. Reda samedi 8 janvier 2011 à 20206 #

    Truands c’est quand même un excellente comédie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s