[dvd :] LE TUEUR AVEUGLE – Walter Summers

20 Jan

Ed. Artus Films

Dans un premier temps, quatre noms suscitent l’intérêt envers Le tueur aveugle signé Walter Summers (1939). D’abord, bien sûr, il y a Bela Lugosi –et son visage en premier plan sur la jaquette du dvd. Juste après vient le patronyme de son personnage, Orloff –car qui dit Orloff, pense Howard Vernon chez Jess Franco, obligé. Ensuite c’est Edgar Wallace, prolifique romancier populaire, qui se distingue et enfin John Argyle producteur/réalisateur anglais… Le tueur aveugle, à priori, ça peut valoir le coup.

Dans un second temps, visionnage du film. Des corps sont repêchés dans la tamise, la police contacte l’assureur des deux derniers noyés, le gentil docteur Orloff –qui s’engage par ailleurs auprès d’un foyer d’aveugles. Bon, Orloff joué par Lugosi, on sait bien qu’en fait c’est le vilain. La (jolie) fille de la dernière victime débarque à Londres en même temps qu’un policier ricain venu observer les méthodes de notre policier de choc anglais : les USA avant les fameux Experts télévisés, ça donne un flic couillon et coureur, heureusement que le compatriote de Sherlock Holmes est là pour assurer ! Bref, tout cela est sympathique, pas impérissable. Alors pourquoi l’avoir exhumé ? Eh bien en fait, le film replacé dans son contexte est plus costaud qu’il n’y paraît…

C’est ce que l’on apprend, dans un troisième temps, de la bouche du spécialiste Alain Petit, dans un supplément de 45 minutes, très intéressant. On y découvre le rapport effectif avec les films de Franco ; la carrière cinématographique d’Edgar Wallace y est passée en revue en détail à travers les continents et le temps ; les autres auteurs/acteurs du Tueur aveugle sont également évoqués –notamment le géant monstrueux qu’on n’aurait certes pas imaginé en acteur spécialiste de Shakespeare !- ; ainsi que le fait que le film, à sa sortie en salle, a donné lieu à une nouvelle classification. Bourré d’infos et vivant, cet entretien est une vraie valeur ajoutée.

Pour ceux qui souhaitent s’en faire une idée plus précise, la bande annonce du film est en ligne sur le site des éditions Artus Films.

Jenny Ulrich

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s