[cinéphilie :] Ivano de Matteo

17 Fév

Ivano de Matteo (comédien, réalisateur) était à Strasbourg pour présenter son film, La bella gente (sortie le 16 février 2011), où il montre des « gens biens » à l’œuvre : un couple, sous l’impulsion de madame, recueille une très jeune prostituée sur le bord de la route qui mène à sa maison de campagne. Comment cette belle (BELLE !!!!!) jeune femme va-t-elle interagir avec les voisins, amis, famille ? Le film joue avec les expériences cinématographiques passées de chaque spectateur, laissant entrevoir les péripéties habituelles pour mieux les détourner –ou pas. Nous parlerons de La bella gente dans la prochaine émission de Cutlaradio (en ligne le 19 février 2011), en attendant vous pouvez aussi écouter « l’entretien minuté » du film sur le site des cinés Star et puis voici également quelques souvenirs et réactions de Ivano de Matteo aux films suivants.

ANOTHER YEAR (Mike Leigh) :

Non je ne l’ai pas vu. Et voilà ! C’est parfait ! Dès le premier !

FUNNY GAMES (Michael Haneke) :

Celui-là, je l’ai vu. Mais bon, je me souviens mal des films, alors ce n’est pas la peine de m’interroger !

BEAUTE VOLEE (Bernardo Bertolucci) :

La campagne y ressemble à celle de mon film… Mais vraiment, je ne me sens pas à l’aise de parler des films des autres cinéastes, je ne sais pas quoi dire ! Moi, je fais mon travail comme une thérapie ; nous, les metteurs en scène, nous sommes des malades. Moi, je ne tourne pas pour l’argent, mais parce que ça me fait du bien, ça m’épanouit : j’en ai besoin pour vivre. Le cinéma c’est mon médicament, mais le médicament des autres je ne sais pas quoi en dire, je n’en connais pas les effets nocifs !

LA LONGUE NUIT DE L’EXORCISME (Lucio Fulci) :

Je l’ai vu il y a très longtemps, je ne m’en souviens pas. Et puis, ensuite ?

THEOREME (Pier Paolo Pasolini) :

J’ai vu presque tous les films de Pasolini et à celui-ci, j’ai pris l’élément perturbateur qui change le cours de l’histoire. Ah, là j’ai bon sur ce film-là !

KING KONG (Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack) :

J’ai vu deux versions de King Kong, dont celle-là. Intéressant, triste, dramatique : ça m’a presque fait pleurer. C’était divertissant. Un bon souvenir d’enfance.

OLIVER TWIST (Roman Polanski) :

Très beau ! Ça m’a beaucoup plu. Je regarde quand même un peu des films, surtout des vieux films, mais je préfère faire du cinéma. Si je regarde trop de bons films, je ne me sens plus à la hauteur : si je me compare aux autres, j’arrête !

Propos traduits de l’italien par Giulietta Paolone et recueillis par Jenny Ulrich

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s