[cinéphilie :] Véronique Reymond et Stéphanie Chuat

18 Fév

Hé ben, c'est le bouquet !

Stéphanie Chuat et Véronique Reymond (réalisatrices) étaient à Strasbourg pour présenter leur film, La petite chambre (en salles depuis le 16 février 2011). L’histoire d’une rencontre entre une infirmière à domicile et un vieux monsieur. Rien à signaler du côté du scénario, le cahier des charges est rempli avec beaucoup de soin et d’application. Mise en scène plan-plan, mais sans ratures. Musique juste ce qu’il faut pour donner deux ou trois indications sur ce qu’il convient de ressentir. Donc, un bon téléfilm qui ne casse pas trois pattes à un canard mais rempli sa fonction. Tristement bon ? Oui, s’il n’y avait pas la performance de Florence Loiret-Caille et Michel Bouquet qui donnent au film un souffle inespéré, un sentiment de maîtrise tel que le relâchement est possible, une ferveur de tous les instants et, donc, communicatives.

Nous parlerons de La petite chambre dans la prochaine émission de Cutlaradio (en ligne le samedi 19 février). En attendant, Stéphanie Chuat et Véronique Reymond nous livrent leurs souvenirs et/ou impressions des films suivants.

PAPY FAIT DE LA RESISTANCE (Jean-Marie Poiré)

Véronique Reymond : Pas vu.

Stéphanie Chuat : Pas vu non plus.

COMMENT J’AI TUE MON PERE (Anne Fontaine)

V.R : Ca on l’a vu ! Plus d’une fois.

S.C : C’est l’un des deux films que l’on a regardés, avec Le promeneur du champ de mars, pour choisir Michel Bouquet. Il a cette capacité à être à la fois effrayant et terriblement sympathique. Il sait allier des sensations contraires, aux antipodes l’une de l’autre. Dans Comment j’ai tué mon père, il a un aspect presque repoussant, difficile à accepter pour le spectateur.

V.R : Il a un côté dur, absent, mais on sent aussi son côté humain…

S.C : Quand on écrit un personnage, on essaie toujours de le rendre sympathique aux spectateurs, même quand ce personnage est antipathique… Et cela est très bien fait dans Comment j’ai tué mon père.

LA DAME DE TREFLE (Jérôme Bonnell)

S.C : C’est un film qui n’est pas sorti en Suisse. Donc on l’a découvert bien après le tournage de La petite chambre. On y retrouve la puissance de jeu de Florence Loiret-Caille.

V.R : C’est un rôle très différent de celui qu’elle a dans notre film, où elle a un personnage plus mature. Moi elle me surprend toujours dans sa capacité à se transformer, elle a un côté caméléon très impressionnant !

S.C : Oui, et on retrouve toujours cette même vibration, cette même intensité.

V.R : Florence s’investit complètement dans son rôle, sans se soucier de son image. Elle est hallucinante pour ça. Elle est entièrement dévouée à son personnage.

TATIE DANIELLE (Etienne Chatiliez)

V.R : Je l’ai revu en préparant La petite chambre. Heureusement parce que sinon je ne me souviendrais du film que parce qu’elle mange du Canigou.

S.C : On a un attachement à ce film aussi parce que on a eu une expérience théâtrale avec Neige Dolsky qui joue dans ce film.

V.R : La ressemblance avec le personnage d’Edmond est très relative cela dit. Tatie Danielle, personne n’ose l’approcher et tout le monde veut se débarrasser d’elle. Alors que dans notre film, par exemple, le fils d’Edmond veut juste vivre sa vie. Et s’affranchir de son père.

ANTICHRIST (Lars von Trier)

V.R : Pas vu. J’ai eu peur.

S.C : Pas vu non plus.

LA CHAMBRE DU FILS (Nanni Moretti)

S.C : C’est un film bouleversant. Des larmes et des larmes et des larmes… C’est un film très beau et très délicat.

V.R : J’ai été très touchée que le film ne montre pas que le résultat de ce drame, mais aussi ce qui a été perdu.

S.C : Il y a une différence aussi dans la nature de la chambre. Dans La chambre du fils, il y a un vécu alors que dans notre film, La chambre n’a jamais été habitée. C’est « on ne dit pas qui » qui va l’habiter le premier.

Propos recueillis par Romain Sublon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s