[cinéphilie :] Benjamin Biolay

15 Juin

Benjamin Biolay achète un bouquet de spiderman.

Benjamin Biolay (acteur) était à Strasbourg pour présenter Pourquoi tu pleures ? (de Katia Lewkowicz, sortie le 15 juin 2011). Un homme, Benjamin Biolay évidemment, va se marier « parce que c’est comme ça… » A quelques jours de l’événement, un brin fataliste, vraiment nonchalant, il subit ; l’absence de sa future femme (Valérie Donzelli, si légère), la présence de sa mère (Nicole Garcia parfaite en pie qui chante), les névroses de sa soeur (Emmanuelle Devos, l’actrice comique de ce siècle) et les railleries des copains (Eric Lartigau en tête). Pourquoi tu pleures ? s’attache à raconter ces moments de la vie où, fatigué et joyeux, on se laisse porter par le vent.

Benjamin Biolay se prête au jeu de la cinéphilie et nous livre ses souvenirs et impressions des films suivants.

VERY BAD TRIP (Todd Philips)

J’ai adoré. Pourquoi tu pleures ? est un peu un Very bad trip. A sa façon…

STELLA (Sylvie Verheyde)

D’un certain point de vue, c’est exactement l’inverse de Pourquoi tu pleures ? Stella fait vraiment écho à ma propre vie. Mon père est né dans un bar comme la petite fille. Mon père n’est pas un type très sensible non plus. Devant Stella il a pleuré, mais pas parce que c’était son grand garçon qui jouait… Stella c’était comme être dans sa vraie vie, un flashback dans les années 70’s. Pourquoi tu pleures ? c’est de la fiction totale pour moi, je ne viens pas du tout de ce milieu-là, très parisien. Et puis je ne suis pas quelqu’un à qui on impose les choses.

SPIDERMAN (Sam Raimi)

Ca fait longtemps maintenant. Tobey Maguire ne me fait pas un grand effet en Spiderman. J’ai beaucoup lu les comics, mais cette adaptation n’est vraiment pas ma préférée. Kirsten Dunst est sublime mais Tobey Maguire est vraiment… chiant.

UN CONTE DE NOEL (Arnaud Desplechin)

C’est un film trop proche de moi, pour des raisons de famille… C’est dans ce film qu’il y a eu un déclic chez Chiara (Mastroianni), qui est depuis devenue une actrice formidable. C’est un film magnifique, mais ce n’est pas le film que je préfère de Desplechin : ce serait plutôt La sentinelle. Avec Emmanuel Salinger qui est incroyable. Après il n’a pas de chance, il s’est fait remplacer par Mathieu Amalric qui est devenu le Jean-Pierre Leaud d’Arnaud Desplechin.

Propos recueillis par Romain Sublon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s