[dvd :] Coffret LES DINOSAURES ATTAQUENT !

16 Nov

Éd. Artus Films

Les amateurs de grosses bestioles préhistoriques et de séries B désargentées seront aux anges avec ce nouveau coffret concocté par Artus Films et comprenant quatre films (Lost continent, Two lost worlds, King dinosaur, The beast of hollow mountain) répartis sur deux disques.

Dans Lost continent (1951) de Sam Newfield, une équipe de scientifiques est envoyée sur une île perdue du Pacifique afin de retrouver une fusée égarée et d’y récupérer des informations primordiales pour la recherche spatiale. Mais évidemment, ça ne manque pas : l’île est infestée de dinosaures ! Une œuvrette sans prétention, en noir et blanc et en sépia. Les sentiments sont plutôt bons (il y a un Russe dans l’expédition et ce n’est même pas un traitre !) et l’animation des dinosaures en image par image est un rien primitive mais amusante. L’ensemble est assez bien rythmé et les poncifs d’usage sont utilisés à bon escient.

Two lost worlds (1951) de Norman Dawn est une véritable pochette surprise sur celluloïd. Ça commence comme un film de pirates, continue comme un western, avant de se terminer comme un film de monstres. Le tout sur un tout petit peu moins d’une heure. Au niveau des bémols, les dinosaures ne sont que de vulgaires lézards grossis et éventuellement affublés de postiches ringards; et une voix off envahissante ne fait rien qu’à paraphraser ce qui se passe à l’écran. Patatras ! ça se termine comme le film d’avant, par la destruction dans une éruption volcanique de l’ultime habitat des dinosauriens.

On retrouve lézards travestis et voix off redondante dans King dinosaur (1955) de Mister Big en personne, Bert I. Gordon, spécialiste du grossissement animalier et humain à l’écran (Le fantastique homme colosse, Soudain les monstres, etc.). Le film – hilarant ou exaspérant, selon votre humeur – est également symptomatique d’un certain état d’esprit américain. Une nouvelle équipe de scientifiques (deux hommes et deux femmes) y est envoyée en exploration sur une planète nouvellement apparue, et en apparence similaire à la terre. Tout est un peu bâclé dans ce film plein de stock shots et d’invraisemblances. Il fallait quand même vivre dans les années 50 pour organiser un voyage spatial sans cosmonautes et sans pilote dans la fusée, qui semble être téléguidée de la terre ! Mais le piment de l’œuvre, sans doute la plus fauchée de la fournée, est ailleurs. Parce que nos explorateurs en goguette, une fois face aux affreux animaux gigantesques qui peuplent la planète, ne trouvent rien de mieux à faire que de se débarrasser de tout ce petit monde en faisant exploser une bombe atomique ! Rien que ça ! Et les deux couples, ne cachant pas leur satisfaction devant un si beau champignon, de s’exclamer : « Nous avons amené la civilisation sur cette planète ! ». Irrésistible.

Dernier film du coffret, The beast of hollow mountain (1956) de Edward Nassour et Ismael Rodriguez est le seul à bénéficier du Cinémascope, de la couleur et de la présence de Guy Madison. Comme dans Two lost worlds, il y a encore du western et de la rivalité amoureuse dans l’air. Il y a surtout du bétail qui disparaît et un marais où règne une créature pas très catholique. Je vous le donne en mille : c’est un dinosaure ! On revient ici à la bonne vieille animation image par image. Primaire, l’animation, mais tellement plus charmante qu’un bête lézard passé à la loupe. Le beau Guy, quand il ne compte pas fleurette à sa voisine, joue de ses poings contre son rival et de son six-coups contre le monstre préhistorique. L’ensemble est un peu niais et gentiment distrayant, avec un sympathique parfum de nostalgie.

Au niveau des bonus, on retrouve plusieurs courts métrages réalisés dans les années 1910 par Willis O’Brien, le grand pionnier en matière d’image par image, qui anima le King Kong de 1933, ainsi que des bandes-annonces en pagaille et des reproductions d’affiches sur cartes postales.

Mathias Ulrich

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s