[agitation :] Conan Doyle v/s Sherlock Holmes

2 Fév

On sait à peu près tout de Sherlock Holmes, et de son acolyte, le docteur Watson. On en sait beaucoup moins, en revanche, sur Arthur Ignatius Conan Doyle (1859-1930), le créateur de ces personnages. Emmanuel Le Bret lui consacre une biographie. Une de plus pourrait-on penser. Alors qu’apporte le travail de l’écrivain essayiste, qui a déjà consacré un ouvrage à Syd Barrett, le fondateur du groupe Pink Floyd ?

Tout d’abord, un tri dans les données. Plutôt que d’enchaîner les faits dans une chronologie austère, Le Bret préfère conter la vie de l’auteur britannique dans des chapitres, certes chronologiques, mais surtout thématiques. Bien sûr, il ne peut faire l’impasse sur les passages obligés : les sources d’inspiration de Doyle, l’explication de la « mort » de Holmes dans Le Problème final (1893), sa résurrection dans La Maison vide (1903).

Conan Doyle contre Sherlock Holmes se lit comme un roman et c’est là son point fort, même si forcément, plus on s’écarte des faits, plus on se dirige vers la fiction. L’attrait du livre réside justement dans cette narration qui rend le récit vivant. On se nourrit des anecdotes. A l’instar de Joseph Conrad ou Pierre Loti, Doyle a ainsi été marin. Plus exactement, il a participé à une expédition de chasse à la baleine qui l’a conduit jusqu’en Arctique. Il s’est également rendu en Afrique en 1900 pendant la guerre des Boers. Frustré par le succès de ses nouvelles policières, il rêvait de voir reconnus ses romans historiques, comme La Compagnie blanche. Enfin, on découvre que Sherlock Holmes n’a jamais dit, strictement, « Elémentaire, mon cher Watson ».

Justifiant le titre, Le Bret consacre une bonne partie de son livre à étudier les rapports conflictuels entre Doyle et Holmes. « Je ne pourrai le faire revivre, au moins pour quelques années. J’ai une telle overdose de lui […] que l’évocation même de son nom me donne la nausée ». Un rejet qui s’explique autant par les problèmes familiaux de Doyle que par ses ambitions intellectuelles contrariées.

Franck Mannoni

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s