[cinéphilie :] Benoît Jacquot et Chantal Thomas

24 Mar

Cette fois-ci, Léa Seydoux ne passera pas par la fenêtre.

Les adieux à la reine, le xième film de Benoît Jacquot, parle de Marie-Antoinette et sa cour. Une histoire de costumes, donc. Librement adapté du livre éponyme de Chantal Thomas, Les adieux à la reine est un film à trois vitesses; d’abord, un film d’ambiance (mou du genou), puis un film romanesque (plan-plan), pour finir en polar déguisé (follement excitant). Comme à chaque fois, Benoît Jacquot ennuie, intrigue puis fascine.

Benoît Jacquot et Chantal Thomas se sont prêtés au jeu de la cinéphilie et livrent leurs impressions et/ou souvenirs des films suivants.

MARIE-ANTOINETTE (Sofia Coppola)

Chantal Thomas : Je ne vois pas de rapports avec le film de Benoît. Ce sont deux films pour deux visions très différentes. Quand j’ai vu le film de Sofia Coppola, j’ai pensé à la très belle évocation d’une jeune fille, et qui m’a fait penser au prolongement de Lost in translation. Sofia Coppola est une fille qui se déplace avec tout son univers. Elle parle de Versailles comme d’un monde étranger. Et j’ai vu Versailles avec les yeux d’un Nouveau monde, avec une curiosité de touriste. Si je m’intéresse à Marie-Antoinette, c’est parce que c’est une vision amplifiée d’un destin extraordinaire. Et dans Marie-Antoinette, la Reine est comme en voyage. Et quand elle quitte le Palais, c’est comme si elle disait « voilà c’est fini » et qu’elle partait ailleurs. Le film de Coppola est beau, c’est celui d’une étrangère qui vient à Versailles.

Benoît Jacquot : J’aime bien, c’est un film qui n’appartient qu’à elle. C’est d’une insolence et d’un snobisme délassant, divertissant. C’est Marie-Antoinette, elle s’appelle comme ça, mais on se dit que c’est un personnage qui se rapproche plus de Kirsten Dunst dans Virgin Suicides que de Marie-Antoinette comme on l’envisage en France.

TITANIC (James Cameron)

C.T. : Alors là, je ne vois vraiment pas le rapport.

B.J. : Moi j’en vois, vraiment. Ce qui se passe à Versailles et qui me sollicite cinématographiquement par rapport au livre de Chantal, c’est qu’il s’agit d’un naufrage. Versailles était peuplé d’à peu près autant de passagers que sur un paquebot de croisière. Et les passagers obéissent dans les deux cas à des protocoles très précis tout en étant en vacances. Et quand se produit le naufrage, tout le monde fuit, les passagers sont hagards et en panique. Cinématographiquement et dramaturgiquement, les deux films sont proches. J’ai pensé au Titanic avant de faire le film et au Concordia quand je le terminais.

L’EXERCICE DE L’ETAT (Pierre Schoeller)

B.J. : C’est un bon film et auparavant, il a fait Versailles, mais qui n’est pas un film d’époque. Je ne vois pas de rapport sinon que c’est un bon film et le mien aussi.

SADE (Benoît Jacquot)

B.J. : C’est un de nos héros commun. Chantal a écrit sur lui et moi j’ai fait un film autour de son œuvre. Mais on s’est rencontré à l’occasion d’un autre de mes films, Adolphe. Pour Chantal comme pour moi, Sade est beaucoup plus 17e que 18e.  Il a beaucoup plus à voir avec les ténèbres du 17e qu’avec Laclos ou Marivaux du 18e.

C.T. : Ou Crébillon.

B.J. : Oui. Et donc ça marque cette passerelle entre le travail de Chantal et le mien.

C.T. : C’est la même chose pour Versailles, surtout Louis XVI et Marie-Antoinette, qu’on associe à la fin du 18e parce qu’on pense à la Révolution. En réalité la loi interne de Versailles, l’étiquette, date de Louis XIV. Et ça n’a pas bougé ! C’est un monde inscrit dans le 17e.

NUIT DE CHIEN (Werner Schroeter)

B.J. : Pas vu. Ah oui, je me souviens, mais je ne l’ai pas vu. Nuit de chien, Nuit de chien… Bon là ça serait Nuit de chiennes, au pluriel.

Propos recueillis par Romain Sublon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s