[agitation :] BLANCHE-NEIGE

15 Avr

Et voilà qu’il nous faut dégainer le jingle auto-promo ! Car oui, si Guérine Regnaut est bien un être à part entière, c’est aussi une CUTienne active. Donc, tout ce qu’elle fait est forcément, fatalement, génial. Et incontestable.

Nul besoin ici d’approfondir la critique de son oeuvre décadente ; Blanche-Neige est une bande dessinée de 96 pages qui revisite le mythe de la grande meuf canon bouffée par sa cougar de daronne.

Auto-produite (avec l’aide de généreux souscripteurs) et auto-diffusée (par ses soins), cette BD est une pièce rare. Pour se la procurer, vous pouvez vous rendre sur le site de Guérine Regnaut ou lui envoyer un mail de commande (guerine.regnaut@gmail.com). Autres solutions, très parisiennes celles-ci ; la librairie Le pied de biche et la boutiques Balades sonores. Prix de vente : 10€

Et en cadeau, deux planches alléchantes (cliquer dessus pour les agrandir) :

Page 8

Page 31

Publicités

2 Réponses to “[agitation :] BLANCHE-NEIGE”

  1. Jeanne dimanche 15 avril 2012 à 190751 #

    Mlle (madame ?) Guérine Regnaut,
    Je sais bien que ce n’est pas le propos du jour, mais comment expliquez vous qu’il faille aujourd’hui recourir au système d’auto production pour la bande dessinée ? Les éditeurs sont démissionnaires ?.. Le système de sélection est-il drastique ?
    Quoiqu’il en soit, profitant de la joie de mon statut de parisienne opppressée, je filerai à la librairie Pied de biche pour découvrir cette BD au synopsis réjouissant !
    Longue vie à vous,
    Une fidèle de CUT (Jeanne)

  2. guerine lundi 16 avril 2012 à 170532 #

    Bonjour Jeanne,

    D’abord merci pour ce commentaire!

    Pour répondre à la question, il y a d’un côté Les requins Marteaux qui m’ont encouragée pendant la création de cette BD et ça m’a beaucoup aidée, mais au final, le comité de rédaction n’a pas choisi de l’éditer. Ce sera peut-être pour un futur projet…! :) Ensuite, Le Pied de Biche, qui est aussi une petite maison d’édition, devait « produire » ma Blanche-Neige, mais faute d’argent, ça n’a pas pu se faire, au dernier moment. Mais un dialogue avec l’éditeur a quand même eu lieu jusqu’au bout, et ça a bien servi l’histoire. Voulant quand même que ce projet voie le jour, j’ai opté pour l’auto-édition.
    D’un autre côté, j’ai eu l’impression qu’il y avait peu de maisons d’édition qui parient sur des inconnus au bataillon (ce n’est pas le cas des Requins), et par rapport à certaines choses qui sont éditées, on peut se dire que c’est dommage. De voir toujours les mêmes, ou de voir des choses qu’on peut trouver moyennes. Effectivemment, le système de sélection est drastique.
    Et encore, je n’ai pas essayé de sortir un disque, ce serait pire! ;)

    Sur ce, bonne lecture, et à bientôt!
    Guérine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s