[cinéphilie :] Joachim Lafosse

28 Août

Joachim Lafosse (réalisateur) était à Strasbourg pour présenter son nouveau film, A perdre la raison (sortie 22 août 2012).

Dès le début, on sait que quelque chose a gravement dérapé dans la vie de Murielle (Emilie Dequenne) : allongée dans un lit d’hôpital, elles sanglote qu’il faut « les enterrer au Maroc ». Deux hommes s’étreignent dans le couloir attenant, il s’agit du docteur Pinget (Niels Arestrup) et de son protégé Mounir (Tahar Rahim). Puis sur un tarmac, on voit au loin quatre petits cercueils hissés dans un avion.

Retour en arrière, Mounir et Murielle sont amoureux, le docteur Pinget s’en accommode d’assez bonne grâce et les accueille chez lui, les années passent, la tragédie se met lentement en place.

On parlera ou non d’A perdre la raison dans la prochaine émission de CUTlaradio, en attendant, Joachim Lafosse réagit aux films suivants.

NUE PROPRIETE (Joachim Lafosse) :

C’est mon troisième long métrage. Avec Isabelle Huppert, Yannick et Jérémie Renier. C’est un huis-clos qu’on a tourné dans un lieu unique. Ma première rencontre avec une star. Je suis assez fier de ce film, c’est un film en 82 plans, qui était en compétition à Venise… Voilà, ça fait partie de ces grandes aventures de cinéma. C’est aussi ma rencontre avec Yannick et Jérémie qui sont devenus des amis, ce qui est assez rare dans ce métier.

WANDA (Barbara Loden) :

Oui. Racheté par Isabelle Huppert ; un film magnifique. Le parcours d’une femme. C’est un film féministe que je trouve splendide. Esthétiquement c’est un film magnifique aussi, c’est tourné en 16mm, mais un 16mm que je trouve splendide. Et puis c’est une très grande actrice.

A MOI SEULE (Frédéric Videau) :

Oui. Ça évidemment ça me fait penser à la libre inspiration à partir d’un fait divers –là, c’est Natacha Kampusch. Je le trouve intéressant Videau. Il a été le coscénariste d’un téléfilm que j’ai beaucoup apprécié, un téléfilm d’Ursula Meier qui s’appelle Des épaules solides. Voilà, je pense que c’est un cinéaste dont on entendra encore parler. Le film : j’aime bien la manière dont Videau, justement, s’est éloigné du fait divers. Il l’a transformé, il y a amené sa subjectivité. C’est un vrai travail d’auteur.

HOME (Ursula Meier) :

Ursula est une intime, donc… C’est de nouveau Isabelle Huppert : en fait Ursula a rencontré Isabelle Huppert sur la fête de fin de tournage de mon film. Il y a quelque chose dans Home que je trouve intéressant, c’est presque un film multiformes, c’est-à-dire comme s’il y avait plusieurs styles dans un film. Une première partie dans la maison, cette manière de s’enfermer… Il y a Olivier Gourmet aussi que je trouve remarquable… Ursula Meier, c’est quand même une des futures grandes réalisatrices je pense.

LES LIAISONS DANGEREUSES (Stephen Frears) :

Ah. A la base, en fait, je viens du théâtre et je trouve que l’adaptation est magnifique, incroyable. C’est un chef-d’œuvre. C’est tout en légèreté, en souplesse et en même temps en cruauté. C’est vraiment du grand cinéma pour moi. Le cinéma populaire de qualité comme j’aimerais en voir souvent. Qui n’essaye pas d’en faire plus qu’il n’en faut. Non, c’est vraiment un grand film.

UN PROPHETE (Jacques Audiard) :

C’est marrant, quand je suis sorti du film, je terminais le scénario d’A perdre la raison à l’époque, et je suis sorti du film en me disant : il y a quelque chose sur l’homosexualité dans ce film. Et c’est ce qui m’a donné envie de proposer à Niels et Tahar de jouer dans mon propre film, parce que comme ils avaient déjà formé un couple dans Un prophète et que j’avais, avec mon scénario, à plonger Emilie dans un couple d’hommes fort, je me suis dit : là, entre Niels et Tahar il y a peut-être la matière qui permettra à Emilie de composer le personnage d’une femme qui perd la tête. Et puis c’était assez agréable de travailler avec deux acteurs qui sont copains. Après, je trouve que Niels et Tahar, on l’a trop peu dit, ont été très courageux parce qu’ils ont osé changer de costume. Ce qui est assez rare au cinéma.

Propos recueillis par Jenny Ulrich

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s