[cinéphilie :] Clara Bouffartigue

24 Oct

Clara Bouffartigue (réalisatrice) était à Strasbourg pour présenter son film documentaire, Tempête sous un crâne (sortie le 24 octobre 2012).

Une année au lycée, dans une classe de 4e, l’œil de la caméra davantage fixé sur le personnel de l’établissement que sur les élèves. Deux professeurs sont particulièrement présentes, celle de lettres et celle d’arts plastiques, et grâce à certains de leurs cours soigneusement sélectionnés par la réalisatrice, on assiste au va-et-vient entre leur enseignement et ce qu’il provoque chez les lycéens. La façon dont éventuellement cela permet à ceux-ci de s’ouvrir au monde qui les entoure. Mais pour prolonger une des métaphores qui parcourt le film, l’accouchement ne va pas toujours sans mal même si les « parturientes » gardent le sourire.

Nous parlerons ou non de Tempête sous un crâne dans la prochaine émission de CUTlaradio, en attendant, Clara Bouffartigue réagit aux films suivants qui ont tous pour point commun, de près ou de loin, l’école.

ENTRE LES MURS (Laurent Cantet) :

Alors Entre les murs je ne l’ai pas vu à sa sortie, contrairement à la plupart des spectateurs, parce que c’est l’année de naissance de mon premier enfant et je dois dire que je n’allais pas beaucoup au cinéma. Mais quand j’étais en cours de préparation de ce film-là, je me suis dit : Clara, il faudrait quand même que tu vois Entre les murs, c’est un minimum. Donc je l’ai vu. C’est un film sur lequel je suis très partagée. J’apprécie beaucoup le travail cinématographique de Laurent Cantet, pas que pour Entre les murs d’ailleurs, mais je suis assez mal à l’aise avec l’enseignant dont il a choisi de faire le portrait. Un enseignant qui était dans une joute verbale permanente avec ses élèves. J’étais très dérangée par le fait que j’ai le sentiment qu’à aucun moment du film, quasiment, il n’enseigne. Maintenant, j’entends bien que c’est une fiction. Il y a eu une grosse ambiguïté là-dessus, de laquelle Laurent Cantet a joué, donc je ne sais pas si c’était voulu ou pas, ou jusqu’à quel point. Mais en tout cas, étant une fiction finalement, on peut considérer que c’est simplement le portrait d’un enseignant en difficulté, un peu malade de son métier, qui est en rupture avec ses élèves, avec ses collègues, avec le système, et qu’au travers de ça il y a le portrait d’un système éducatif qui se dessine derrière. En ce sens c’est très intéressant. Sauf que c’est complètement de parti-pris et donc le traitement extrêmement réaliste qu’il a voulu donner au film, qui se rapproche du documentaire, fait polémique et dérange. En tout cas moi il m’a dérangé.

ZERO DE CONDUITE (Jean Vigo) :

Oh je l’ai vu il y a très-très longtemps ! Donc je serais incapable de vous en parler, je sais que j’ai beaucoup aimé, mais je l’ai vu il y a vraiment trop longtemps pour en dire plus.

LA LOI DU COLLEGE (Mariana Otero) :

Je ne l’ai malheureusement pas vu. J’ai une VHS chez moi : on m’a prêté une VHS et je n’ai pas de lecteur, c’est bête hein ! Mais je voulais justement le voir…

ETRE ET AVOIR (Nicolas Philibert) :

Oui. Je l’ai vu bien sûr. Quelques temps après sa sortie, mais il a tenu suffisamment longtemps en salles pour qu’on ne le rate pas. J’avais passé un très bon moment, mais pour moi ce n’est pas un film sur l’école Etre et avoir, c’est autre chose. Mais ça m’avait beaucoup touchée.

L’ESQUIVE (Abdellatif Kechiche) :

Ah ça j’ai beaucoup aimé. Beaucoup aimé L’Esquive. La découverte de Kechiche à travers L’Esquive. Et un très-très beau travail à la fois cinématographique et sur le fond, avec les jeunes… Enfin ce qu’on a pu retrouver chez lui après d’ailleurs. Voilà. C’était il y a un peu longtemps donc c’est dur de développer, mais en tout cas j’en ai un souvenir très fort. Ça m’a amené à aller voir ses autres films.

LE CERCLE DES POETES DISPARUS (Peter Weir) :

Alors ça j’étais gamine. Oui, ça m’avait touchée à l’époque, mais je pense qu’aujourd’hui, ça me toucherait moins !

Propos recueillis par Jenny Ulrich

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s