[dvd :] Le cinéma de Max Linder

26 Nov

Ed. Montparnasse

Depuis bien longtemps déjà, Maud Linder, fille de Max Linder, tente de faire revivre pour le public le cinéma de son père, pionnier du cinéma muet, de la comédie, et inspirateur, entre autres de Charles Chaplin.

Présenté comme le premier pas d’une entreprise de mise en lumière de l’œuvre de Linder, ce coffret est une parfaite introduction pour les néophytes.

Le premier DVD, Les Débuts de Max Linder, permet de voir, à partir de 10 courts métrages restaurés, deux aspects du style du cinéaste : une grande fantaisie doublée d’une invention comique évidente pour des films comme Max prend un bain et Entente cordiale. Des films comme Max en convalescence ou L’Amour tenace, moins immédiatement stimulants, mais parfois plus émouvants, représentent plutôt le versant naturaliste, voir autobiographique de l’auteur.

C’est d’ailleurs sous l’angle de la biographie que le coffret est construit, car sur le troisième DVD, on retrouve L’homme au chapeau de soie, film tourné en 1983 par Maud Linder, qui, à travers l’utilisation d’images des films de son père, retrace, sans fard, l’histoire de l’homme et de l’artiste.

Le second DVD est à la fois le plus frustrant et le plus passionnant. Il présente En compagnie de Max Linder, film de montage réalisé par Maud Linder en 1963, qui est constitué d’un bout-à-bout des versions incomplètes des trois longs métrages tournés par Max Linder aux Etats Unis : Soyez ma femme, Sept ans de malheur et, probablement le plus célèbre, L’Etroit mousquetaire. Ce dernier, variation hilarante sur le roman d’Alexandre Dumas, est présenté dans une version fragmentaire, mais qui semble assez proche du montage d’origine. C’est également le cas du stupéfiant Sept ans de malheur, d’une inventivité constante, où la comédie se transforme en aventure au fil d’un récit toujours surprenant. Il est difficile de juger Soyez ma femme, le plus amputé des trois films.

Mais on sait que des copies restaurées (et plus ou moins proches des montages d’origine) sont désormais disponibles. On attend donc le prochain coffret avec impatience.

François-Xavier Taboni

PS : Le coffret est également disponible en Blu-Ray, c’est encore suffisamment rare dans le domaine du cinéma muet pour être signalé. De plus, un montage de courts métrages, intitulé Les débuts de max au cinéma, est également sorti en salles le 17 octobre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s