[court métrage:] CHECKPOINT – Ruben Amar

2 Déc
A. El Akhal (Suleiman) et A. Rotman

Abdallah El Akal (Suleiman) et Alon Rotman

Onu, Bande de Gaza, Territoires occupés, colonies, abris antiaériens, Fatah, Hamas, Cisjordanie, Netanyahu, Abbas. Quelques mots et quelques images aux JT – séquences floues en noir et blanc de drones, des explosions de débris, des foules qui manifestent, d’autres qui courent se mettre à l’abri -, voilà à peu près la vision médiatique du conflit israélo-palestinien dont tout le monde parle depuis la fin des années 1940, sans avoir beaucoup d’idées du vécu des deux parties. Checkpoint (2011), le court métrage de Ruben Amar, donne un visage humain à la géopolitique. Il raconte une histoire de personnes, d’un vieil homme, d’enfants et de soldats. Pour le cinéaste, le checkpoint n’est pas un barrage absolu, c’est aussi un lieu de passage et donc un point de rencontre possible entre deux entités pourtant en guerre.

Suleiman, un enfant de 11 ans, se présente à un contrôle avec une arme, en fait un jouet. Il espère se faire arrêter et atterrir en prison : tous ceux qui sont emprisonnés par les Israéliens reçoivent un peu d’argent de Gaza (l’équivalent de 160€). Suleiman veut aider son vieux père, sortir de la misère et d’une certaine manière faire quelque chose de sa jeune existence, qu’aucun avenir n’attend. Le soldat qui l’interpelle décide de le ramener dans son village, Raja.

Dans ces collines désertiques brûlées de soleil, Suleiman vit un conflit larvé, une sorte de guerre de position qui immobilise la vie des habitants : difficile de se déplacer, d’espérer, de faire de projets. Tout le quotidien tourne autour de la situation dans la zone. A leur checkpoint, les deux soldats israéliens semblent tout aussi perdus, coincés sur ces quelques mètres de route, d’ailleurs déserte, qu’ils doivent surveiller. Suleiman et le militaire qui le raccompagne sont, chacun à leur manière, ballotés par les événements. Et le danger vient souvent du ciel.

Checkpoint mène une belle carrière dans les festivals du monde entier. Pour le visionner, c’est ici.

F.M.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s