[dvd :] SOUPCONS, la dernière chance – Jean-Xavier de Lestrade

14 Fév
Ed. Montparnasse

Ed. Montparnasse

Huit ans après The Staircase, Jean-Xavier de Lestrade remet le couvert avec la suite des aventures palpitantes de Michael Peterson. C’est un rebondissement spectaculaire qui a poussé le réalisateur à reprendre la caméra pour traverser l’Atlantique et retrouver les protagonistes d’un film qu’il pensait peut-être derrière lui. Mais reprenons l’affaire depuis le début.

Un soir de décembre 2001, Michael Peterson, un notable de la petite ville de Durham en Caroline du nord, retrouve sa femme dans une mare de sang au pied de l’escalier de leur villa. Sous le choc, il appelle les secours. Très vite, la police commence à le suspecter. Michael clame son innocence mais il est accusé de meurtre et doit préparer sa défense. Le réalisateur Jean-Xavier de Lestrade décide de suivre le procès dans sa longueur, pour rendre compte, pas à pas, du fonctionnement de la justice américaine. Ca donne une série documentaire magistrale, The Staircase, éditée chez Montparnasse et que je recommande chaudement à tout amateur de polar sans fioritures ni grand spectacle.

Dans ce film, on sort vite du fait divers pour décortiquer les arcanes du système judiciaire américain. Michael Peterson est le seul suspect dans cette affaire mais le procureur n’a ni preuve, ni mobile. Qu’à cela ne tienne, il s’appuie sur des expertises scientifiques pour présenter au juré ce qu’il juge être des preuves irréfutables puis il s’immisce dans la vie privée de Peterson pour trouver un mobile. D’épisode en épisode, on doute, on ne sait plus qui croire, ni écouter. Peterson est-il aussi intègre qu’il le prétend ? L’affaire semble tellement complexe que lorsque le verdict tombe, le doute demeure. Michael Peterson est déclaré coupable. Il est condamné à la prison à perpétuité. Rideau.

Mais huit ans plus tard, le rideau se déchire, brutalement avec ce coup de couteau énorme, violent et dérangeant porté à l’intégrité de la justice américaine. L’expert scientifique, sur lequel le procureur s’est appuyé pour convaincre le juré est un escroc. Il a falsifié des dizaines d’expertises et faussé plusieurs procès. Un homme, condamné à perpétuité, est blanchi. L’affaire Peterson doit être rouverte. Michael Peterson et son avocat reprennent espoir, Jean-Xavier de Lestrade reprend l’avion.

Huit ans se sont donc écoulés entre The Staircase et Soupçons – la dernière chance. Huit années d’épreuves en prison pour un Peterson que l’on retrouve ravagé. Comment rester indifférent devant l’image de cet homme qui se déplace comme un vieillard et demande à ses fils de ne pas le regarder repartir après un parloir ? Son corps entier crie la douleur. Le premier opus se concentre sur l’aspect technique du procès, la suite raconte surtout l’histoire d’un homme et d’une famille après des années d’épreuves. Jean-Xavier de Lestrade assume cette fois pleinement son empathie et c’est ce qui donne de la force à cette suite.

Peu importe finalement où se trouve la culpabilité de Peterson. Cette question, omniprésente dans The Staircase n’a plus de sens ici. On souhaite juste que cet homme retrouve un peu de sérénité. Après ce rebondissement, Michael Peterson est libéré sous caution. Son avocat lui demande s’il veut repartir dans un nouveau procès ou préfère un arrangement à l’amiable. Autrement dit, veut-il à tout prix la vérité ou préfère-t-il la tranquillité ?

Fanny Lépine

Publicités

2 Réponses to “[dvd :] SOUPCONS, la dernière chance – Jean-Xavier de Lestrade”

  1. boyan_d jeudi 14 février 2013 à 101039 #

    J’étais sûr que c’était toi qui faisait la critique Fanny.
    :-)

  2. Fanny jeudi 14 février 2013 à 111137 #

    Et oui toujours fidèle au poste…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s